Articles récents

That Brussels Show – Saison 2

Malgré une première saison difficile qui a souffert de la crise existentielle de la scénariste (qu’allait-elle devenir après son master?), ce blog est reconduit pour une deuxième saison. Alors qu’on ne s’y attendait pas du tout, la scénariste a en effet décidé de reprendre bénévolement cette série suivie par quelques spectateurs français en attendant une reconnaissance postérieure de son travail.

Quelques semaines après avoir pris cette décision – et suite à de nombreux allers retours avec sa ville natale (pour organiser une très mémorable Bachelorette party et vendre du rêve au mariage qui s’en est suivi par un concours de air guitar plus rock’n'roll qu’Elvis et Gunther Love réunis) – notre scénariste préférée a été contactée pour un petit job rémunéré qu’elle a très modestement accepté.

La saison 2 de That Brussels Show sera ainsi reprise jusqu’à fin janvier au moins. La scénariste a promis de se plier à l’exigence de sortie d’un épisode par semaine, même si parfois des délais de traduction pourront être observés. Cependant, la productrice de cette série se réserve le droit de modifier ce calendrier à tout moment.

N’hésitez pas si à faire vos commentaires car cette série est participative, notamment au niveau du casting et de la figuration, nous sommes ouverts à toute proposition de collaboration pour des individus souhaitant participer au Brussels’show, d’autant plus des possibilités d’hébergement peu coûteuse sont désormais possible (un canapé-lit gracieusement offert par une bruxelloise d’origine bulgare dans un appartement très cosy situé sous les toits d’une charmante demeure bruxelloise).

Pour la résurrection de ce blog, voici quelques photos d’une petite escapade du dimanche, avec le traditionnel marché aux puces, des antiquaires, la rue des Chandeliers au coeur des Marolles avec ses murs investis par les graffeurs, une visite au musée royaux des Beaux-Arts avec l’exposition sur l’orientalisme ainsi qu’un joli coucher de soleil hivernal sur le Mont des Arts.

That Brussels Show - Saison 2 dans * Blabla OctoberSSundayWalkInBrussels
October’s Sunday Walk in Brussels

Tournée des galeries bruxelloises

Hier, je suis allée faire une distribution de tracts pour notre festival Trouble dans différentes galeries bruxelloises. J’en ai profité pour faire un petit tour de leurs expositions…Tournée des galeries bruxelloises dans Culture culture... 363364b4edba9af451

 Coup de coeur pour le photographe français Gérard Rancinan qui est exposé à la Galerie Valérie Bach (43 rue Ernest Allard)

Je découvre tout d’abord ses portraits d’artistes contemporains qui sont autant de provocations artistiques. « Il poursuit là aussi le même voyage, celui de l’histoire de l’art, quand il fait d’un homme une icône ». Ici le portrait de Yan Pei-Ming qui a peint en 2009 les funérailles de Mona Lisa.

Ces portraits sont magistraux et apparaissent véritablement comme la confrontation de deux artistes qui se regardent, se jugent et se jaugent.

Au premier étage de la galerie, je me retrouve face à la série Métamorphoses. Devant mes yeux s’affichent grand format des relectures de grands chefs d’oeuvres de l’histoire de l’art.

radeau-des-illusions dans Culture culture...

« Nous sommes tous un peu ces immigrés pleins d’illusions; nous tentons tous de nous prémunir contre cette malbouffe; nous cherchons tous notre liberté…Je me sens concerné par le grand bouleversement de notre époque. J’aurais pu regarder notre société comme un reporter, en allant chercher ces récits et ces images dans une « réalité » directe. Ce radeau en pleine mer n’est pas vrai, ni cette musulmane qui arrache son voile, ni même ce guerrier qui détruit la planète, mais tout ceci est exact. Par le mode de la fiction, je me suis permis une liberté de ton qui n’est plus toujours possible en presse, mais qui est permise dans le champ de l’art. Dans ce grand chaos, j’ai aussi bien malmené les tabous que les grandes marques, la religion et l’homme. Loin d’être une rédemption, ce travail est une provocation…à la réflexion, à l’insensiblité, à la lutte contre l’endormissement, à la possibilité d’un reflet. »

big-supper

 En travaillant à partir des chefs d’oeuvre de Velasquez, Géricault, Delacroix, De Vinci, le Caravage, le retable d’Issenheim, ou encore Matisse, Gérard Rancinan montre que les thèmes restent les mêmes (angoisse de la mort, guerres, place de l’homme…), seule l’actualité change. Même si profondément ancrée dans la société contemporaines, et porteuses de messages politiques forts, les Métamorphoses de Rancinan sont empruntes d’une universalité devant laquelle il est difficile de ne pas se laisser émouvoir. Cette image qui pourrait tourner à la caricature (comme la Cène détournée sur le thème de la malbouffe et du fastfood)  s’imprime dans nos esprits aux côtés du fameux tableau de Léonard De Vinci et acquiert par là une sorte de mysticité et de force symbolique qui nous interpelle.

« La nostalgie est humaine et nous regardons le passé avec sentimentalisme. Nous savons ce que nous laissons derrière nous, nous ignorons ce qui nous attend. Tout se bouleverse, se transforme, seul l’esprit humain reste immuable. Dans sa transmission artistique, l’homme raconte la même histoire, la sienne, dans ses inaltérables qualités et déviances. L’environnement change. L’homme s’adapte. Il frôle l’audestruction et se reprend par peur de disparaître »  Caroline Gaudriault

Dans son travail, Gérard Rancinant se pose ainsi parmi ceux qu’il appelle les « témoins éveillés des métamorphoses de notre humanité » 

Voir ci dessous un reportage sur sa photographie inspirée des Danseuses de Matisse. Encore plus bas davantage de photographies.

Image de prévisualisation YouTube

liberte

retable

Articles plus anciens

BIP la suite, dimanche 18/04 (2/2)

Biennale de Photographie de Liège 11/04 (1/2)

Un samedi tourisme à Bruxelles

Mon quartier: Ixelles – Le Châtelain

Quelques nouvelles du front

Chouf Ouchouf – 18 et 19 mars 2010

Radio Muezzin – Rimini Protokoll 05/03/2010

Balade dans le quartier populaire des Marolles

nath44 |
PingPong Chine |
Griffonne sur la route |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les petits marcheurs
| Visages d'un Monde
| camping la girelle collioure